Trolley <3

 

« Tout a commencé lorsque je me suis mis à photographier des chariots de supermarché en bas des tours de Bobigny …  »

♥ TROLLEY LOVE ♥, ce sont 15 photographies, 15 histoires de chariot exposées à Paris du 18 novembre au 25 décembre 2016 à La Quille – 111, rue Saint Maur (Ouvert tous les jours de 14h00 à 2h00).

Au plaisir de vous y retrouver.


Affiche Trolley Lovev2

Un chariot de supermarché est comme une bonne chanson, il a mille vies et on finit toujours par le retrouver là où on ne l’attend pas. Qu’il patiente sous un abri en plexiglas devant l’entrée de Carrefour ; qu’il accueille le passant à la sortie d’une bouche de métro, avec ses odeurs de charbon, de maïs et de brûlé ; qu’il serve de charpente à l’abri de fortune d’un SDF, il ne jure dans aucun paysage. C’est peut-être pour cela qu’Olivier en a fait son obsession et quelque part, son avatar. Même s’il est connu de tous et à adaptable à l’infini, sa nature et son usage – inconditionnellement liés à l’homme – ne le protègent ni du rebut, ni du remplacement. Dans ce travail qui l’occupe maintenant depuis plusieurs années, Olivier a fait du « trolley » l’acteur principal d’une discrète métaphore du monde et de ceux qui le peuplent, mais aussi l’interprète alternatif d’un court récit autobiographique. Oubliés, esseulés, parfois réinvités à la fête, il y a dans ses chariots et dans ce qui les entoure autant de voyages que de perches tendues à ceux qui les observent. De feutrées tentatives d’éventrer la pudeur et d’interrogations quant à ce qui se passera, une fois que la porte aura été entrebâillée. Peut-être Conor O’Brien a-t-il déjà dit les mots justes, s’il faut penser à ce qu’Olivier propose avec cette dizaine de portraits. Peut-être faut-il simplement écouter Villagers chanter : « It took a little time to be honest, it took a little time to be me. »  Par Henri Rouillier

Contact : trolleylove@gmail.com

Instagram : @trolleylove

Leave A Comment

WordPress Themes